En quoi l’étiopathie et ostéopathie sont elles des professions différentes ?

L’étiopathie et l’ostéopathie sont des professions qui trouvent une origine commune. En effet ces deux pratiques sont les héritières de pratiques manuelles historiques, transmises de générations en générations par les rebouteux.

A l’origine de ces pratiques

Les rebouteux ancêtres des différentes thérapies manuelles actuelles étaient les porteurs d’un savoir pratique, transmis uniquement façon orale. Au sein de ces praticiens dont le niveau de connaissances médicales était fluctuent, cohabitaient des rebouteurs, dont la pratique quotidienne était très hétérogène.

En effet pour certains les techniques employées reposaient exclusivement sur l’application de techniques mécaniques. Pour d’autres praticiens en revanche, il s’agissait d’une association de techniques manuelles et d’application de rites et de croyances mystiques ayant plus à voir avec une pratique religieuse qu’a une méthode scientifique.

Cette forte hétérogénéité dans le niveau théorique et dans les pratiques employées a participé à une perte significative de crédibilité des thérapies manuelles.

L’ostéopathie et l’étiopathie aujourd’hui

L’émergence et le développement actuel de l’étiopathie fait écho à cette forte disparité dans les pratiques manuelles d’antans. En effet on retrouve aujourd’hui une multitude d’ostéopathes : energéticiens, cranio-sacrés, holistiques, fascia-thérapeutes. Cette multiplicité dans la pratique de l’ostéopathie a conduit a un développement anarchique de la profession dont le niveau des praticiens est très hétérogène.

A l’inverse la création de la méthode étiopathique ainsi que son développement actuel, repose sur une pratique rigoureuse et exclusivement mécanique.  De même son mode d’analyse et de raisonnement fait écho aux standards du monde scientifique actuel.

L’enseignement de l’étiopathie en France

L’enseignement de l’étiopathie repose par ailleurs sur l’association de matières fondamentales, ainsi que l’application d’une méthode d’analyse rigoureuses des symptôme des patients.

L’application du traitement manuel, véritable finalité de la prise en charge étiopathique repose sur une série de techniques ayant prouvées leurs efficacités et leurs innoquités.

L’étiopathie en pratique

La pratique de l’étiopathie dans les cabinets libéraux est conduite par des praticiens dûment diplômés dont le niveau de connaissances théoriques est élevé et dont l’application des techniques repose sur trois principes : efficacité, innocuité, non douleurs.

Enfin le développement de l’étiopathie repose sur deux piliers :

  • une représentation de la profession unique et solide,
  • une enseignent national et unifié au travers des quatre facultés d’étiopathie (Paris, Rennes, Toulouse et Lyon).