L’étiopathie est une thérapie manuelle non médicamenteuse en pleine expansion. Deux axes mettent en évidence le dynamisme scientifique animant cette profession depuis de nombreuses années :

  • L’augmentation constante du nombre d’étudiants en cours de formation,
  • L’apport régulier de nouveaux thèmes de recherche en lien avec une prise en charge mécaniste des patients.

palais-pharo-etiopathie

40eme congrès d’étiopathie au palais du Pharo à Marseille.

Quelle formation pour être étiopathe ?
Il existe quatre centre de formation pour devenir étiopathe : les facultés libres d’étiopathie (Paris, Rennes, Toulouse, Lyon). Ces quatre centres de formation sont intimement liés depuis la mise en place d’un programme commun et d’examens nationaux.

La formation dispensée dans les facultés libres d’étiopathie associe un apprentissage de matières fondamentales (anatomie, biochimie, physiologie…) et une mise en application de ces connaissances avec une approche pratique (dissection, cours de techniques).
Par ailleurs il existe une forte convergence entre les centres d’enseignement et les praticiens étiopathes en activité. De nombreux praticiens partagent leurs connaissances et leur expériences dans des cours transversaux fruits d’une pratique quotidienne de l’étiopathie mise en perspective avec une actualisation permanente des dernières avancées scientifiques.

enseignement étiopathie

Cours d’anatomie à la faculté libre d’étiopathie de Paris

L’étiopathie, une thérapie en permanente évolution.
L’étiopathie présente un mode d’exercice quasi exclusivement libéral. L’essentiel des praticiens étiopathes ont donc une activité professionnelle en cabinet privée. Pour autant il existe une réelle émulsion scientifique au sein de la communauté étiopathique. En effet de nombreux praticiens échangent par petits groupes le fruit de leurs recherches personnelles afin d’arriver à la mise en place d’une véritable action scientifique collaborative. Cet effort de recherche clinique théorique est également encouragé par les quatre facultés d’étiopathie (Paris, Rennes, Toulouse et Lyon) au sein desquelles enseignants, à la fois médecins, chercheurs ou étiopathes trouvent un lieu de partage mutuel de leurs connaissances.

Le congrès d’étiopathie, rassemblement annuel des praticiens est le reflet de ce dynamisme scientifique animant la communauté étiopathique. C’est en effet l’événement ou chercheurs, étiopathes et médecins viennent présenter le fruit de plusieurs années de travail.